La Sustainable Shadow Box de Urban Decay

En rangeant mes affaires, il m'arrive parfois d'avoir de bonnes surprises. En effet, j'ai retrouvé cette palette en bambou d'Urban Decay. C'est une des premières palettes que j'ai eu en ma possession lorsque j'ai commencé à m'intéresser au maquillage. Elle contient 10 fards, qui ne sont, il me semble, pas exclusifs à cette palette, une miniature de la primer potion, et un pinceau
Le packaging est assez particulier mais cela contribue à sa singularité. Le petit clou qui fixait le couvercle s'est détaché à force de l'ouvrir. Fort heureusement l'autre bout est magnétique donc cela tient plutôt bien et évite de laisser la palette prendre la poussière.



En les swatchant sans base de fard à paupières, j'ai trouvé que les couleurs  n'étaient pas assez pigmentées. J'ai pensé que c'était peut-être du au fait que la palette date de quelques années. Finalement, en les appliquant réellement sur mes paupières, et avec une base, j'ai été très satisfaite. Comme la plupart des fards sont pailletés, ils ne sont pas d'une couleur intense et vibrante mais ressortent cependant très bien sur la paupière. Les couleurs sont très jolies et variées.  

  • Le fard que j'aime le plus: flipside, une couleur originale et électrique qui se trouve entre le vert et le bleu.
  • Le fard que j'aime le moins: Uzi! Ça tombe partout et le blanc ne ressort pas trop... C'est un peu une horreur à appliquer et je trouve vraiment que la quantité de paillettes est trop importante. Surtout sachant que la moitié se retrouve sur votre joue.

En résumé, ce n'est pas la meilleure palette qu'Urban Decay ai pu sortir même si elle reste 
correcte. Certains fards rehaussent le tout, et je pense l'utiliser beaucoup plus à l'avenir. 

0 commentaires:

Enregistrer un commentaire